Comment choisir sa basse ?


La basse est l’instrument de musique clef d'un groupe car c’est celui qui donne le tempo. Moins sexy que la guitare et plus caché que le guitariste où le batteur, à l'époque la place du bassiste était la dernière place du groupe car peu de personne choisissait cet instrument. Depuis la naissance du rock, la basse a toute son importance, étant amplifiée, elle devient vite la remplaçante de la contrebasse. Très prisée par la gent féminine et les amateurs de groove, de nombreuses marques dédient toute une partie de leur catalogue à la guitare basse. Du coup, l'offre est très vaste et peut déstabiliser ceux qui, comme vous, voudrait s'y mettre. Alors suivez le guide !

La guitare basse n’est pas un instrument compliqué en soi mais sa conception est régie par certains facteurs qui fondent la qualité de l’instrument. Il est donc important de comprendre de quoi se compose une basse et quelques aspects technique afin d'éviter toute déception.

Premièrement, la basse électrique est bien une guitare, mais avec moins de cordes, et son rôle essentiel s’associe aux percussions pour composer la section rythmique sur laquelle l’ensemble des musiciens va se reposer pour pouvoir jouer. La basse se compose du corps, du manche (les deux composés en bois), l'accastillage puis les micros ainsi que les composants qui la contrôle. Les essences de bois ne présentent pas une importance primordiale dans le résultat sonore final et le choix de de votre première basse. Frêne, aulne, peuplier... dans la plupart des cas, votre oreille ne fera pas la différence même si évidemment, certains types de bois sont plus nobles.



Le corps de la basse


Le corps de la basse est un assemblage de deux ou trois pièces de bois collées entre elles pour former la structure la plus massive de l’instrument. Le dessus du corps où se posent les micros s'appelle la table. On utilise à La partie du corps qui repose contre le bassiste s’appelle le dos et les contours sont nomment les éclisses. Parmi les types de bois utilisés dans la composition d'une basse, on retrouve principalement des bois d’aulne, de frêne, de peuplier et d’acajou. Dans les modèles entrée de gamme, on pourra trouver des corps en tilleul ou en pin; et pour les tables massives, des bois plus durs comme l’érable ou des bois plus exotiques sont alors utilisés.



Le manche de la basse


Le manche se compose aussi de plusieurs parties et comme pour toutes les guitares, c’est le manche qui vous fera, le plus souvent, décider que l’instrument vous convient ou non en fonction de vos sensations de toucher et votre sentiment de confort. Le manche est donc un élément critique de votre instrument.

On distingue :
- le dos du manche, sur lequel viennent se poser la paume ou le pouce
- la touche, qui se trouve juste en-dessous des cordes
- et enfin la tête où reposent les mécaniques
- et le sillet, le petit bloc qui se situe en haut de la touche dans lequel s’insèrent les cordes.

Il existe plusieurs formes de manches sur le marché, plus ou moins plat, arrondi, avec des largeur de sillet, forme et radius du manche différentes, barrettes jumbos ou médiums, touche érable ou palissandre, laqué vernis ou mat, les déclinaisons de manche sont innombrables pour satisfaire tout le monde.

Le manche d’une basse a une longueur type que l’on appelle diapason, mesurable en pouces (34 pouces dans la majeure partie des cas) et permet de jouer des notes très graves (généralement une octave en-dessous de la guitare). En gros, plus le manche est long, plus on allonge son diapason et plus on descendra dans les graves. La nature du sillet elle, est importante pour le rendu sonore et particulièrement l’attaque.

Il existe aussi des manches vissés et des manches traversants, les manches collés étant un peu plus rares que sur les guitares. Le manche vissé en donc vissé en quatre points de fixation, parfois cinq ou six. Les manches traversants eux, ont la réputation de faciliter l'accès aux aigus et d’assurer un meilleur sustain (durée maximale de la note jouée), mais le recours à ce type de jonction entre le manche et le corps influe sur le son et aussi sur le prix de l’instrument.



L'accastillage de la basse


L'accastillage réunit en un ensemble de composant, toutes les parties, généralement métalliques, rapportés au corps et au manche. Il sert à raccorder les cordes à l’instrument. Les modèles sont très nombreux, prenez toujours soin de vérifier la solidité et le bon montage de ces différentes pièces. Notamment en ce qui concerne les mécaniques dont il existe des milliers de variations, du modèle basique aux autobloquantes à bain d'huile; veillez à ce qu'elles remplissent parfaitement leur fonction principale : un accordage précis, facile et stable.



Les micros de la basse


Vous obtiendrez un type de grain bien défini en fonction du type de micros. On compte deux grandes familles de micros, le simple bobinage et le double.

La configuration à un seul micro, le simple bobinage, est de conception élémentaire. Il offre un rendu précis dans les aigus et pincé dans les médiums mais vous donnera moins d’amplitude sonore que celle à deux micros.

Le double bobinage a l’avantage de présenter une meilleure isolation électrique, évitant le parasitage tels que les sifflements, phénomène récurent chez les micros à simple bobinage. Manquant parfois de finesse, les fabricants s’efforcent à donner au micros doubles, le spectre sonore d’un simple bobinage tout en profitant de son isolation. Les configurations de micros sont multiples, mais assez récurrentes aux catalogues des fabricants.



Apprendre à jouer de la basse


Il existe différentes méthodes pour apprendre à jouer la basse. Vous pouvez apprendre la guitare seul.e ou accompagné.e de cours via des écoles de musique en ligne. Si vous préférez le contact avec un professeur, vous pourrez choisir en les cours à domicile ou les cours en groupe qui permettent aussi de connaître d'autres façon de jouer.


En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés. En savoir plus.
J'ai compris