Tuto dj & sono

Une histoire de l'évolution de l'équipement DJ

Une histoire de l'évolution de l'équipement DJ

Date : 13 septembre 2019

Auteur : M-Rode



Des gramophones aux contrôleurs MIDI usb, plus d’un siècle s’est écoulé, durant lequel est née la notion de Djing. Petit tour d’horizon des différentes évolutions en matière d’équipement DJ.



Les années 1900 - 1930

C’est la mise en place du broadcast radio. Pour diffuser la musique à l’antenne, les annonceurs utilisent chronologiquement des gramophones, phonographes et électrophones, puis les premières platines à entraînement par courroie.



Les années 1930 - 1960

Les platines et mélangeurs audio trop limités techniquement ne permettent pas aux annonceurs radio de diffuser en continu. Il faut parler au micro entre chaque changement de disque pour éviter les silences qui cassent la fluidité du broadcast. Les annonceurs deviennent animateurs et inventent le concept de Disc Jokey. Dans les bars et cabarets, on commence à faire danser et consommer le public à moindre coût, en diffusant de la musique sélectionnée par une seule personne. L’idée va germer, jusqu’à la naissance des premières discothèques et boites de nuit. A la fin des années 50, les Jamaïcains inventent les Sound Systems : les Selektas et Mc’s font danser des milliers de personnes dans les rues. Le Djing est né !



Les années 1960 - 1970

Les premiers mélangeurs audio offrent uniquement la possibilité d’appliquer des transitions sèches ou en fondu entre les morceaux, avec par exemple le CMA- 10-2L de la marque BOZAK. Les platines ne sont pas en mesure de modifier les vitesses de lecture et les plateaux entraînés par courroies brident la manipulation des disques. Le Djing se résume à animer, sélectionner et diffuser les hits, tel un juke-box humain.



Les années 1970 - 1980

Technics révolutionne le Djing avec sa série de platines SL 1200. Le Pitch Bend permet aux dj’s de caler les morceaux au tempo et donc de les mélanger plus longtemps de façon créative. Le mix fascine le public qui accompagne les dj’s dans leur effervescence festive et dansante. L’entraînement direct permettra aux Turntablists de scratcher les disques et d’exploiter la platine comme un véritable instrument de musique, en se concentrant sur la créativité et la technicité. A la fin des années 70, les mixettes s’améliorent considérablement et s’équipent de cross-fader à l’horizontal faisant à la fois progresser le monde du mix et du scratch. Citons la marque GLI et ses séries PMX.

Les années 1980 - 1990

L’explosion des synthétiseurs, boites à rythmes, sampleurs et séquenceurs analogiques change la donne, au profit de la production musicale en home studio. Ces outils de création incitent les dj’s à s’entourer de producteurs afin d’inventer de nouveaux styles musicaux électroniques. Citons quelques marques influentes comme Eko, Ace Tone, Roland, Akaï, Fairlight, Elektron, Linn, Drum,Yamaha, Korg, Moog, Oberheim, Arp, Nord, Access, Sequential Circuits, Warldorf, Technics, Tascam, Fostex, Vestax et Stanton.



Les années 1990 - 2000

La révolution numérique et le cd débarque, accompagné des formats audio wav puis mp3. Pioneer DJ propose des outils puissants, novateurs et fiables. La platine CDJ permet le placement de point cue, la création de boucle automatique, un lancement plus rapide et surtout la modification des vitesses de lecture sans altérer la tonalité ! L’ensemble des dj’s se laissera séduire pour des raisons artistiques, créatives mais également pour l’amélioration du confort. Sur le long terme, seuls les dj’s audiophiles, pour des raisons de qualité audio et les Turntablists pour le scratch resteront fidèles au format de disque analogique. Les mixettes DJM, particulièrement adaptées aux musiques électroniques, intègrent directement des effets permettant plus de créativité dans la construction des dj sets. D’autres marques comme Rane, Numark, Denon, Allen & Heath, Reeloop, Audio-technica et Berhinger se distingueront également.



Les années 2000 à Aujourd’hui

Le numérique et l’informatique dominent et deviennent accessibles économiquement. Les dj’s affinent leurs compétences de producteurs en exploitant la MAO. Ils composent via des stations de productions digitales telles que Steinberg Cubase, Fl Studio et Ableton live. Certains artistes gagnent en notoriété et deviennent de véritables stars internationales, se produisant dans des shows impressionnants : pyrotechnie, mousse, fumée, décors, infrastructures, jeux de lumières, lasers et visuels projetés, rien n’est trop beau pour divertir le public. L’équipement dj évolue avec les ordinateurs et les nouvelles technologies digitales ! Les musiques sont mixées dans des logiciels virtuels pilotés via des contrôleurs midi usb. Serato Dj, Native Instrument Traktor et Pioneer Rekordbox proposent plus de confort avec la fonction Sync, les modes hot cues, roll, slicers et sampleur ainsi que les effets et les boucles. Le disque analogique prend une deuxième claque avec la déferlante du Digital Vinyl System (DVS), qui permet de piloter les logiciels virtuels grâce à des vinyles timecodés. Une nouvelle catégorie de dj’s et musiciens de formation voit le jour et propose une approche hybride entre live et mix. Les marques Ableton, Novation, Traktor, Dj Techtools, Pioneer DJ et Roli sont en train de développer cet aspect plus étendu du djing.



L’avenir ?

Difficile à prédire, mais l’autonomie des contrôleurs va sans doute monter en puissance. Le contrôle des jeux de lumière et visuels s’ajoutera peut être aux équipements. L’intérêt général pour la high-tech introduira probablement la mise en place du tactile et d’écrans transparents, façon « Minority Report ». Et quel sera l’impact de l’intelligence artificielle et de la VR sur le Djing ?



LA SELECTION DJ

Un couple au démarrage incroyable (4,0 kg) et une vitesse de rotation atteinte en moins de 0,7 seconde, cette platine à entraînement direct High Torque, avec son moteur a? couple élevé, fournit la quantité idéale de résistance pour les scratcheurs.

NUMARK

NTX1000

Le lecteur numérique CDJ-900NXS offre un écran couleur LCD, les fonctions Wave Form, Mode Slip, Beat Divide et Beat Sync sur quatre pistes et la possibilité de lire des morceaux depuis un smartphone. Utilisation parfaite avec Rekordbox.

PIONEER DJ

CDJ 900-NXS

Une réactivité inégalable avec la CDJ-2000NXS2. Conçue pour les DJ pros, cette nouvelle version dispose de Memory Cues avec code couleur, de la prise en charge des fichiers FLAC / ALAC et d’une interface contrôleur MIDI pour brancher le lecteur au DDJ-SP1.

PIONEER DJ

CDJ 2000-NXS2

A PROPOS DE L'AUTEUR M-Rode est DJ producteur en bass music. Formateur en Djing et MAO, il est également démonstrateur et testeur de produits DJ. Il s’est illustré plusieurs fois aux Championnats DMC Turntablism, lors desquels il a entre autre remporté la coupe de France en 2004. Retrouvez le sur : facebook.com/dj.m.rode.

Passez commande


En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés. En savoir plus.
J'ai compris